Ring : L'Anneau des Nibelungen Dreamcast

L'acquisition de Ring : The Legend of Nibelungen sur Dreamcast est anecdotique. Un ami m'a contacté pour me dire qu'il pouvait mettre la main sur son premier prototype Dreamcast. Il en profita pour me demander  si de mon point de vue ce prototype était intéressant... Le GD-R était au format CD Katana, avec écrit "beta" ! Evidemment qu'il avait du potentiel ! Je pensais que nous aurions à faire au jeu japonais "The Ring: Terror's Realm", la simple appelation Ring pouvant porter à confusion. 

Comme vous, cet ami connaissait mon attirance irrésistible vers tout ce qui a trait aux prototypes Dreamcast. Aussi, il décida de me l'envoyer. Nous pouvons le remercier pour sa générosité. C'est en voyant que le jeu demandait le disque 1 que j'ai tout de suite compris que je faisais face à un nouvel Unreleased !

L'intro du début (Dreamcast)

La version PC

version pc.jpg
Ring The Legend of the Nibelungen Dreamcast prototype Cryo.jpg

La version PC :

Tout commence il y a fort longtemps, quand que je jouais à Atlantis 2 sur mon ordinateur (« j’adore la contorsion cérébrale »). En pleine partie, j’apprends l’existence d’un autre titre, reprenant l’opéra de Wagner. Et là je me suis dit, franchement ce moteur Omni 3D est pas mal, une adaptation sur la dame blanche de Sega serait bien sympa.

Oui mais bon, Wagner me direz-vous, ça reste de l’opéra et si la chevauchée des Walkyries avait mis de l'ambiance sur Return Fire (3DO), on a surtout retenu l'aspect action-stratégique épique du jeu. Alors utilisé sur un jeu de réflexion, certains pourraient se dire que c’est limite du repoussoir vidéo-ludique.

Sauf que Wagner reste Wagner et que s'il y a bien un opéra à voir dans sa vie, c’est bien celui-ci. Les superlatifs ne manquent pas - tragique, exalté, grandiose -, ça ouvre grand les  oreilles et le scénario est époustouflant : les sagas à la mémoire des Dieux Nordiques.

Arxel Tribe Ring The Legend of the Nibelungen Dreamcast.jpg

Je me rappelle, les soirées de solstice, à côté de la cheminée, le feu se reflétant sur les livres de la bibliothèque de mon ami Gérard, quand j'étais entouré de camarades à discuter culture, autour de bières Bavaroises, avec en fond Wagner tournant sur ce vieux vinyle qui crépitait entre deux envolés lyriques. Question ambiance hivernale ça change carrément des feuilletons Américains de Noel

C’est que Le Seigneur des Anneaux, Le Trône de Fer, Les Marvels etc ne sont que de pâles copies de l’original du XIXe siècle et il faut l'avouer, avec moins de classe toute proportion gardée par rapport aux évolutions techniques disponibles aujourd'hui.

Réaliser un jeu sur le thème de la tétralogie de Wagner, c’est comme monter en armure en haut d’une tour sous un orage dantesque, c’est risqué et même suicidaire.

Philippe Ulrich n'a pas eu peur pourtant, en prenant le pari d'éditer "Der Ring des Nibelungen", le cycle de quatre opéras de Richard Wagner transposé en jeu vidéo par le studio Arxel Tribe.

Ring The Legend of the Nibelungen prototype Dreamcast Wagner.jpg
Ring l'Anneau des Nibelungen Dreamcast Prototype.jpg

N'oublions pas que le patron de Cryo avait tout de même une déesse faire de bric et de broc, de pièces d’Hardware que son équipe et lui-même vénéraient à genoux… Alors une Saga Nordique, c’est juste une suite logique, surtout en tant que musicien, « sa première passion » !

Ce jeu sort sur PC et les critiques sont bonnes, malgré quelques défauts de finitions qui annoncent les prémices de la fin de Cryo.

Ring l'Anneau des Nibelungen Dreamcast prototype Wagner.jpg

Des bugs graphiques apparaissent sur certaines textures sans réellement de logique et ce, surtout à la fin du jeu, ce qui est dommageable. Honnêtement, même si c’est relativement rare, nous pouvons tout de même penser que le bouclage du jeu s'est fait à la dernière minute et que le manque de finitions est bien réel.

Ce problème se retrouve aussi au niveau de la jouabilité (notamment le passage avec Siegmund) avec une disparition des objets si ces derniers sont utilisés dans de mauvaises conditions ou alors l’impossibilité d’accéder à des objets si la phase de jeu n’a pas été faite dans le bon ordre... Très embêtant pour un Point'n'Click où l’intérêt réside justement dans le test des objets. Heureusement ce problème n’est présent que sur cette phase de jeu mais elle a sûrement énervé nombre de joueurs et a participé à donner une mauvaise image au titre.

Et les problèmes continuent avec des sauts de musique qui cassent parfois le rythme du jeu ou encore des énigmes illogiques, compliquées, qui créent un yoyo dans la progression du jeu. Ce n’est pas rare dans ce style de jeu mais cumulé avec le reste, le titre a raté le coche de la perle rare … et pourtant, quel jeu !

Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen main title.jpg
Philippe Druillet art.jpg

Il ne faut pas le mettre aux oubliettes ! Car pour faire un tel jeu fallait bien un génie au dessin et c’est Philippe Druillet qui s’y colle. Fils de collabo, réfugié en Espagne il souffre de cette situation durant sa jeunesse et se passionne pour le dessin. Réfugié dans l’art et la littérature, il retourne en France et tombe amoureux de la science-fiction (H.P Lovecraft), puis rejoint le magazine « Pilote », puis fonde avec Giraud (alias le génialissime Moebius, c’est lui l’univers de Panzer Dragoon) « Métal Hurlant » et « Les Humanoïdes associés ». Cette bande d’auteurs de Bandes-dessinée de science-fiction vont juste inspirer des design comme « Alien ". Druillet est un monstre du dessin SF, qui va mélanger savamment cette saga en science-fiction psychédélique.

Design by Philippe Druillet.jpg

«On avait réussi à produire quelques belles images pour ce jeu, Philipe Druillet avait été génial avec les équipes»

Certains pourraient crier au crime mais l’œuvre se prête parfaitement à l’interprétation. Et de ce côté c’est du grand art, l’adaptation scénaristique n’est pas toujours parfaitement fidèle (en même temps, ce n’est ni possible, ni le but) mais réussi à offrir une cohérence grandiose, comme la musique dirigée par « Sir Georg Solti » (qui venait juste d'être fait chevalier par la Reine Élisabeth II ) avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne. Je vous dis... Du lourd !!!

Graphiquement le jeu est sublime, la 3D superbement rendu et la mise en scène aux petits oignons. Reste que les hermétiques à l’univers de « Métal Hurlant » risquent d’être choqués mais finalement tant mieux, c’est ce qu’avait voulu faire Wagner en son temps lui aussi (et draguer les demoiselles de Paris).

«Je suis très fier de notre Ring, un pari assez insensé pour l’époque et une fabuleuse collaboration avec Druillet !»

Philippe Druillet drawing.jpg
Philippe Druillet dessin.jpg
Ring: The Legend of the Nibelungen pal pochette avant.png
Ring: The Legend of the Nibelungen Dreamcast pal pochette arriere.png
Ring: The Legend of the Nibelungen Dreamcast pal cd artwork.png

Et cette version Dreamcast dans tout ça ?

C’est une version Alpha, conversion PC utilisant Windows CE, avec aucune amélioration des défauts cités plus haut. Le jeu va vous demander des réglages de titan et une patiente digne de maître « Yoda » (débrancher puis rebrancher la manette sur le port A… Quelle logique !).

Une fois les péripéties passées, le jeu se lance enfin et il faut attendre et profiter de grésillements stridents tout en jouissant d’une animation proche des deux images par seconde pour la cinématique de départ...

A ce moment, impossible de ne pas être déçu mais pourtant, arrivé laborieusement au menu, ma partie se lance et j'arrive enfin à jouer. Les musiques sont… disons... absentes pour respecter la mémoire de Wagner ! (sauf ce son strident particulièrement affreux).

Les dialogues sont en Anglais (je galère) mais le jeu jouable avec sa définition de « 640x480 » adapté à notre Dreamcast et son VGA. Le rendu est pourtant fade, pixélisé et des bugs supplémentaires freinent la progression (ralentissements, plantages, problèmes de sauvegarde). Malgré tout - je le répète -, l'univers est juste génial, donc j’accroche et ma rétine voyage réellement avec mon esprit, étonné par la magie de Druillet.

Ce titre n’est pas faisable complètement, il manque encore le CD3 (sur les 3), énorme pour un titre Dreamcast mais la version PC en fait 6. Le jonglage est donc moins galère sur Dreamcast, car oui le changement de CD est récurrent (mais c’est le cas sur l’ensemble des jeux de Cryo de ce genre).

Qu’en penser au final ? Eh bien il faut le prendre pour ce qu'il est, un début d’adaptation abandonné du fait de la part de marché trop faible de la Dreamcast mais avec un potentiel de folie. Au même moment, « Millennium Racer: Y2K Fighters” (course de moto-futuriste) était lui aussi abandonné mais lui peut se trouver terminé, dans une version parfaitement jouable sur notre Dreamcast adorée.

C’est sur ce point que je souhaite conclure. Cette adaptation de Ring est à un stade pour certains peu avancé mais ô combien intéressante (surtout si le CD 3 réapparait). Car ses failles nombreuses ne sont que des problèmes d’optimisation, de réglages et de simples ajustements.

Le code est intégré tout comme les dialogues (il serait simple même de modifier la langue en utilisant les différentes versions PC), le travail de fond est donc à fournir côté codecs et compression. Le plus intéressant est l’ouverture des possibles car comme précisé plus haut de nombreux jeux utilisent la version du même moteur (Aztec, Atlantis 2, Egypte 2, Chine la cité interdite…). Certains ont été adaptés sur Playstation. Alors, imaginez ! Une nouvelle ludothèque pour notre « Dame blanche ».

«Bravo de préserver en tous cas ! Je ne sais pas où vous avez trouvé ce disque, mais c’est collector ! »

Texte de Romain Villez

Cover Homemade de Ring: The Legend of the Nibelungen Dreamcast à télécharger :

Ring: The Legend of the Nibelungen Dreamcast  Homemade cover

  • Téléchargez l'archive contenant  la cover homemade de Ring: The Legend of the Nibelungen

  • Ouvrez l'image (en PNJ) voulue et imprimez là, c'est au bon format.

Prototype disque numéro 1

Ring l'anneau des Nibelungen Dreamcast GD-R dis 1 (1).jpg

Prototype disque numéro 1 (bis)

Ring The Legend of the Nibelungen Dreamcast prototype disc 1.jpg

Prototype disque numéro 2

20201004_192748.jpg

L'annulation du portage Dreamcast :

Le jeux était développé par "Arxel Tribe " et édité par "Cryo Interactive".

Si nous connaissions la version PC sortie en 1998, c'est une surprise d'apprendre qu'un portage Dreamcast était prévu.

«En effet, une version Dreamcast était initialement prévue après le PC. Malheureusement, Cryo l’a finalement annulée. Dommage, j’adorais cette console pour ma part, en avance sur son temps. Mais à la vie bien trop courte!»

«Les ventes de la Dreamcast étaient décevantes, et l’éditeur a préféré ne pas prendre le risque..."»

Il est mentionné brièvement par IGN (à retrouver ici). Aucun autre magazine n'en parle. Nibelungen sur Dreamcast était mystérieux jusqu'à sa (re)découverte en 2020.

Si on se fie à la page Wikipédia, Ion Storm aurait été chargé du portage sur Dreamcast. Cette piste a été démenti par John Romero :

«Alors que des histoires sur les ports Dreamcast de Deux Ex et Anachronox ont circulé en 1999, aucun travail n'a jamais été fait sur un portage Dreamcast pour aucun de nos jeux. Désolé, mais Ion Storm n'avait jamais prévu de faire un portage d'un jeu développé par quelqu'un d'autre. Nous étions un studio de jeu original, pas un studio de portage.»

La solution de Ring

Avant de commencer, je tiens à remercier "oumpah-pah" pour la rédaction de la solution de Ring sur ce site (cliquez ici). Le site étant en français, je mets la soluce en complément de mon article pour les anglais.

Le manuel de Ring (en plusieurs langues) est à télécharger sur le site abandonware-france (ici).

Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen prototype.jpg

Solution partie 1 en vidéo

Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen GD-R.jpg

Préambule

  • Explorez le vaisseau et écoutez les histoires de Brünnhilde, Siegmund, Loge, Alberich, les géants Fasolt et Fafner, et Wotan le Dieu des Dieux. Allez au centre de l'esplanade et descendez par le puits. Vous arrivez au Dril qui vous permettra de jouer les destinées des quatre personnages que vous incarnerez.

  • Les quatre chapitres sont théoriquement indépendants (c'est pourquoi Cryo parle de jeu non linéaire) mais il est conseillé de les jouer dans l'ordre pour deux raisons : aller dans le sens de la difficulté croissante et surtout suivre le déroulement de l'histoire car même si vous êtes un spécialiste de l'histoire de l'Anneau, vous risquez d'être surpris par cette adaptation.

Alberich

  • Dans la Forge, Mime, frère soumis d'Alberich, vous donne le Glug et des minéraux. A droite de la forge, prenez également des grenouilles magiques du Rhin, la larme de Loge et le petit tableau suspendu à la paroi de la caverne. Pour l'obtenir vous devrez brusquer un peu le pauvre Mime.

  • Retournez-vous, sortez de la forge et enfourchez la moto. Pour la démarrer, ouvrez le capot et placez le Glug au centre du moteur, il fait office de carburateur. Pour démarrer donner lui à manger un cristal.

  • Allez tout au bout du chemin de fer, vous arrivez à la salle du réservoir ou il n'y a rien à faire pour le moment. Sans descendre de moto, faites demi-tour et allez tout droit en face, vous arriverez à la salle de contrôle. Prenez place au pupitre de commandes. Ne touchez pas au bras de levier pour le moment, c'est la commande pour retourner à la moto et vous seriez obliger de refaire tout un tour via la salle du réservoir pour revenir au même endroit. Actionnez le bouton de commande du haut, cela fait apparaître un petit puzzle dont une pièce est manquante. Placez-y la pièce de mosaïque prise à Mime. Cliquez sur les pièces de mosaïque pour en apprendre plus sur l'histoire de Wotan.

  • Sur le petit puzzle, jouez cette histoire dans le bon ordre : le morceau vert de gauche, le bleu en haut, le vert à droite, le brun au centre et le rouge. Cliquez pour terminer sur la case sans motif du bas. Sur le tableau de commandes, de nouvelles fonctions sont activées. Actionnez la commande au bas du tableau et faites apparaître une carte 3D de la caverne. Celle ci manque de stabilité à l'affichage, fichue mécanique. Un bon coup de poing sur le tableau de commandes et ça marchera beaucoup mieux.

  • Sur la carte 3D, faites pivoter le morceau de tunnel pour rendre accessible la pièce circulaire du bas. C'est la cache secrète ou Alberich range ses trésors.

  • Rangez la carte, retournez vous et descendez dans le souterrain jusqu'à l'entrée de la cache secrète. Pour ouvrir la porte vous devez reconstituer un rond rouge avec les trois parties pivotantes. Dans la salle, prenez les cellules anti-G dans l'œuf. Prenez le casque de plongée dans la trappe de gauche et passez-vous la vidéo des filles du Rhin à la trappe de droite.

  • Retounez à la salle de contrôle et installez-vous à nouveau au pupitre de commandes. Faites apparaître la carte 3D. Condamnez l'accès à la cache secrète et abaissez l'écluse de gauche, une importante partie de la caverne est envahie par les eaux. Rangez la carte et actionnez le levier sur le pupitre de commandes pour retourner à la moto.

  • Allez tout droit jusqu'à la salle du réservoir et descendez de moto. A droite et à gauche sont des tubes de verre. Ouvrez les trappes et placez les manettes de commande sur le vert.

  • Rendez-vous ensuite au fond de la salle et prenez l'ascenseur. Entrez dans la cuve qui est pleine d'eau grace à votre manipulation de la carte 3D. Mettez le casque de plongée et sautez. Une fois au fond, cliquez sur les parois, vous êtes éjecté chez les filles du Rhin.

  • Les filles du Rhin vont vous faire des propositions. Vous ne devez pas céder à la tentation (ne pas interagir avec elles en cliquant) et il vous faut continuer impertubablement votre chemin. La première vous laissera la clef Indifférence. Continuez votre chemin et déclinez les avances de la seconde fille du Rhin qui vous donnera la clef Méfiance. La troisième vous donne la clef Egoïsme. Vous arrivez dans une grotte. A gauche de la porte, ramassez la clef Dégout.

  • Entrez, ce n'est pas fermé. Vous arrivez dans une salle avec deux aquariums, un grand et un petit. Dans le petit, prenez le poisson rouge. Placez le poisson rouge dans la grande cuve. Une fille du Rhin apparaît et vous remet un médaillon. Poursuivez votre chemin et refermez derrière vous la porte avec la clef Dégout.

  • Dans la salle des bassins, cliquez sur le premier cercle. Donnez le médaillon à la fille du Rhin et traversez la salle d'eau jusqu'au second cercle. Plongez dans le troisième cercle en ayant pris soin de mettre votre casque de plongée. Donnez le médaillon à la fille du Rhin qui vous le rend.

  • Passez à la troisième salle. Fermez derrière vous avec la clef Méfiance et continuez votre chemin. Vous arrivez dans une salle "inversée " où vous pouvez vous contempler dans un miroir. Brisez le miroir avec votre force brutale et donnez le médaillon à la fille du Rhin.

  • Vous passez à la salle suivante. Fermez derrière vous avec la clef Egoïsme. Dans une dernière salle vous rencontrez une fille du Rhin pas très en forme. Prenez-la galamment dans vos bras et rebroussez chemin. Après un rapide aller-retour, vous êtes de retour et passez la dernière porte. Malgré les pressantes exhortations de la fille du Rhin, vous devez sceller la dernière porte avec la clef Indifférence. Montez dans la cabine vitrée qui vous emmène sous les eaux. Mettez votre casque de plongée et sortez prendre l'Or du Rhin.

  • Vous rapportez l'Or du Rhin a Mime pour qu'il vous forge l'Anneau et la Couronne qui vous donneront le pouvoir absolu sur les Niebelungen. En attendant ce grand jour, sortez de la forge et enfourchez votre moto. Nourissez le Glug et rendez-vous à la salle du réservoir. Faites-y demi-tour et ressortez.

  • Prenez le premier embranchement à gauche. Vous arrivez au monte-charge de la mine. Descendez de moto et parler dans le communicateur. Un Niebelungen vous répond. Faites le monter en abaissant le levier à mi-parcours seulement. Ce Niebelungen qui s'exprime fort bien vous signifie son désaccord sur vos méthodes. Il va vous falloir mettre votre personnel au pas. Réenfourchez la moto et rendez vous à la salle de la citerne.

  • Au fond de la salle, cliquez sur le disque au bas du panneau d'acier. Un portoir apparaît, placez-y la larme de Loge. Fermez la trappe et cliquez à nouveau sur le disque, la mine entre en activité, les Niebelungen se sont mis au travail.

Pour la suite de la soluce, rendez-vous sur le site cité plus haut.

Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen prototype Dril.jpg
Ring The Legend of the Nibelungen Dreamcast prototype Alberich.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen beta Glug.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen dreamcast beta puzzle.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen 3D map.png
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen prototype girls of the Rhin.jpg
Ring The Legend of the Nibelungen prototype Dreamcast  !.jpg
Ring The Legend of the Nibelungen prototype Dreamcast swimming.jpg
Ring The Legend of the Nibelungen prototype Dreamcast  Fish.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen beta first party.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen beta Rhine Girls.jpg
Ring L'Anneau des Nibelungen prototype Dreamcast.jpg
Dreamcast Ring The Legend of the Nibelungen GD-R Game Over.jpg

Cette découverte prouve qu'il doit exister bon nombre de jeux annulés dont on ignore encore l'existence. Et si les jeux PC sortis à la fin des années 90 s'étaient retrouvés à un moment donné sur la dernière console de SEGA ?

Les spécificités :

  • Les GD-R 1 sont identiques. Les dates de création des disques ne sont séparées que de quelques jours.

  • En arrivant à l'écran principal, il est impossible de bouger le curseur. Il faut débrancher la manette sur le port A puis la remettre pour déverrouiller le curseur.

  • En lisant le manuel - vous le trouverez plus haut sur cette page -, un curseur spécial devrait apparaître sur les objets avec lesquels on peut interagir. Il n'est pas présent sur la version Dreamcast. C'est très problématique.

  • Les bug de la version PC cités plus haut doivent se retrouver dans cette version Dreamcast. Par exemple, dans le chapitre Alberich, à deux reprises j'ai perdu mes items. Je n'ai jamais pu aller plus loin que le passage où l'on doit rendre un médaillon à une fille du Rhin. Il faut peut-être ramasser les items dans un bon ordre.

  • Je n'arrive pas à sauvegarder et à charger une partie, il se peut que se soit pareil sur PC. J'ai lu sur des forums qu'en revenant à l'écran principal en jeu, en le quittant, une sauvegarde automatique se faisait (à vérifier).

  • Dans le chapitre Alberich, en ouvrant la porte des égouts, il y a un freeze. Heureusement, le jeu reprend après quelques secondes.

  • J'ai été confronté à deux reprise à des problèmes, au même endroit,  avant d'arriver dans la salle des 3 cercles avec le médaillon à remettre à la fille du Rhin. Le jeu plantait.

Vous pouvez  télécharger Ring: The Legend of the Nibelungen Dreamcast (prototype) ci-dessous :

Première release, le disque 2, en date du 6 octobre 2020 :

Ring L'Anneau des Nibelungen beta Dreamcast insert disc 1.jpg
read me ring.jpg

Avant de trouver le disque 1, le disque 2 avait été releasé. A ce moment là, je ne pensais pas exhumer un autre disque. Cependant, le GD-Rom 3 manque toujours à l'appel. Qui sait, l'année prochaine ?

On peut s'estimer heureux d'avoir déjà les GD 1 et 2 !

Afin de pouvoir jouer le GD-R 2, il a fallu le hacker. Le jeu demandait d'insérer le GD-R 1. L'iso a été modifiée par Sizious. Il était donc possible de démarrer une partie directement sur le disque 2.

J'espère que le disque 3 sera retrouvé, afin de pouvoir vous proposer une expérience de jeu complète et optimale.

Vous pouvez télécharger l'ancienne release du GD-R 2 ci-dessous (pour archive) :

Ring : l'anneau de  Nibelungen (Archive.org)

Remerciements :

N'hésitez pas à regarder "les autres jeux annulés" que j'ai trouvés. Pour les plus curieux d'entre vous, j'ai créé une "liste de tous les unreleased de laDdreamcast".