Heaven's Drive, la version Unreleased japonaise de Burnout 1 sur Playstation 2

Contrairement à la plupart des jeux de course, Burnout est une licence où les voitures qui ne sont pas impliquées directement dans la course sont tout aussi importantes que celles qui le sont. Toutes les courses se déroulent sur des voies publiques ouvertes au trafic, poussant le joueur à conduire dangereusement pour devancer ses adversaires.

Au pied gentil chien !

Le projet Burnout est né au sein du studio de développement Criterion Software pour devenir un jeu Playstation 2. Il s'appelait, à l'origine, Shiny Red Car, un nom provisoire. Les concepteurs de ce jeu de course, le plus acclamé au début des années 2000, se sont inspirés de films comme le blockbuster français Ronin. Le film en mettait pleins les yeux avec des courses-poursuites à grande vitesse dans les rues de Paris, ce qui fournissait le concept de base d'une conduite dans des environnements urbains dangereux.

Criterion Software game Burnout.jpg

Il faut penser aux Japonais !!!

Des séquences de courses-poursuites motorisées cultes du cinéma Américain, celle de Basic Instinct par exemple, ont pratiquement été intégrées au jeu. Le team de Criterion en a passé des heures à visionner des films à une époque où le DVD n'en était qu'à son balbutiement.

Les inspirations étaient multiples et ne venaient pas que du grand écran. Need For Speed sur 3DO avait ouvert la porte aux courses sur de vraies routes avec un véritable trafic. Crazy Taxi ou Emergency Call Ambulance de Sega et Thrill Drive de Konami permettaient déjà de se faufiler dans la circulation et d'esquiver les voitures. Ces jeux ont fortement influencé les développeurs de Burnout.

Japanese Version of Burnout playstation 2 (Unreleased).jpg

Il fallait donner une raison valable aux joueurs de prendre des risques dans leur style de conduite. Le système de boost a donc été imaginé. Il récompense une conduite dangereuse en permettant, une fois la barre de suralimention pleine, de circuler à une vitesse ahurissante. Tous les moyens sont bons pour la remplir : drifter, frôler les autres véhicules, circuler en sens inverse, faire des vols planés. Mais attention, le moindre choc diminue la progression de cette Nitro !

Bien sûr, éviter les accidents était plus facile à dire qu'à faire. Il y avait peu de marge d'erreur dans Burnout, le mmoindre coup de volant était susceptible d'envoyer la voiture dans le décor. Beaucoup d'efforts avaient été déployés sur les crashs (replay, cutscene etc.), et ceux-ci étaient ruineux pour le joueur. Criterion Software trouvait excitant et divertissant cette mécanique de jeu. Les cascades feront le charme de la série des Burnout, le joueur devenu spectateur en redemandait !

Les développeurs avaient même implanté un tableau des scores des "pires pilotes" montrant qui avaient causé le plus de dégâts durant la course. Faisiez-vous partie de ceux-là ? Allez, ça restera entre vous et moi ?

Burnout était un jeu de courses d'arcade solide comme un pilier de pont en béton armé, avec les modes habituels de courses et de championnat basés sur des points de contrôle à franchir. Le mode survie, un petit extra, était amusant et permettait de se changer les idées entre 2 parties !!!

Pourquoi pas l'autoroute du paradis ?

Heaven's Drive Unreleased Playstation 2 (burnout).jpg

Les seigneurs de la route ! Vous me suivez ?

Unreleased Japanese version of Burnout Ps2.jpg

Acclaim se chargea de sa sortie en novembre 2001 sur PS2. Des versions Gamecube et Xbox ont suivi en 2002. La presse spécialisée a accueilli le jeu positivement avec des critiques plus qu'élogieuses. Aussi, après le succès de ce premier Burnout, de nombreuses suites verront le jour.

Pour l'anecdote, le gouvernement britannique condamna Acclaim pour la campagne promotionnelle  autour de Burnout 2. L'éditeur Américain proposait de payer toutes les amendes d'excès de vitesse le jour de son lancement. Cette publicité était très mal vue et pouvait inciter des fous du volant à conduire dangereusement dans la vie réelle. Entre le réel et l'imaginaire, il n'y a qu'un pas !

La voiture de rêve des année 2000 !

Heaven's Drive Playstation 2 Acclaim.jpg

Pour des raisons inconnues, Burnout 1 ne sortira jamais au Japon. Sega était chargé de sa publication sous le nom de GRAND HEAT. Certains chanceux ont pu s'essayer à  des démos de présentation au Tokyo Game Show de 2002. Sa promotion avait débuté, divers médias en parlaient. Burnout 1 est le seul jeu de la série à ne jamais avoir été commercialisé au pays du Soleil Levant.

Le tête à queue est proche !

Heaven's Drive Ps2 Acclaim.jpg

Les spécificités de la  build :

Ce prototype japonais Playstation 2 se nomme Heaven's Drive qui correspond à Burnout 1 sorti en Europe et aux États-Unis. Il n'y a aucune information quant à son existence. Le jeu est, à mon avis, en version finale. Il était prêt pour sa commercialisation au Japon.

  • Il y a des changements de localisation en comparant avec la version commerciale américaine. Les développeurs ont modifié la dénomination de certains modes de jeux ou d'options, par exemple le mode "Face Off" se nomme sur ce prototype "Duel".

  • Le nom du menu principal s'appelle normalement "Burnout". Ici, il s'intitule "Main Menu".

À vous les joies de la tôle froissée et de la conduite en contresens !!!

Burnout Heavens Drive - PS2.png

Vous pouvez télécharger la build de Heaven's Drive (unreleased japanese version of Burnout 1) PS2 ci-dessous

Heaven's Drive (Jan 03, 2002 Playstation 2 prototype)

10 km/h trop vite !!!

Acclaim Unreleased Burnout ps2 in japan.jpg

Le radar n'est pas très loin !!!

Heaven's Drive ps2 prototype.jpg

Il fallait bien mettre une photo !

Heaven's Drive Acclaim ps2 prototype.jpg

Plus de 200 prototypes, documents, presskits ont été dumpés ou scannés, vous les retrouverez en libre téléchargement dans la rubrique "Releases de prototypes et documents"