Portage non officiel Dreamcast développé sur un vrai dev kit katana au début des années 2000.

Doom 2000 (WinDoom) whit Windows CE :

Quatre jeunes programmeurs: Adrian Carmack, John Carmack, Tom Hall et John Romero du studio de développement d'Id Software, après le succès de Wolfstein 3D, voulaient aller encore plus loin en créant un nouveau jeu avec des graphismes plus travaillés.

Initialement, l'objectif était de créer un jeu d'horreur de science-fiction se déroulant dans l'univers du film d'Alien. N'ayant pas obtenu la licence de James Cameron, ils n'abandonnèrent pas et commencèrent à réfléchir à l'idée d'un jeu dans lequel les joueurs allaient combattre des démons.

Tom Hall quitta le projet en cours de route. Il voulait créer un jeu plus ambitieux. Son idée fut rejetée par ses coéquipiers. Le travail de Hall sera utilisé par ses anciens collègues, d'une certaines façon, dans Doom.

L'effect 3D de Wolfstein sorti en 1992 était faux, le jeu se situant dans un monde occupé par les nazis utilisait une technologie 2,5D. Doom est l'un des premiers jeu qui utilisait la visualisation d'objet en trois dimensions.  C'était un bond en avant, surtout au vu de l'année de sortie du titre d'ID Software.

La brutalité et la violence  de Doom, le jeu étant sanglant pour l'époque, donnèrent lieu à de nombreuses spéculations sur les effets psychologiques négatifs de ce type de jeu. Ça n'a pas changé non .

Doom Dreamcast prototype.jpg
Doom 2000 Dreamcast Build.jpg

Doom 1 :

Doom a vu le jour il y environ 29 ans. Sorti en fin d'année 1993 sous la forme de shareware (largement partagé par disquette entre amis), Doom surpassera Wolfstein connu pour être le jeu ayant posé les bases du FPS. Son moteur 3D lui a permis de proposer de superbes visuels et un gameplay rapide qui imposa le PC comme une véritable plateforme de jeu vidéo.

Au-delà du mode solo, Doom présentait l'attrait supplémentaire d'être jouable en mode coopératif ou en deathmatch. Il est rapidement devenu le jeu que tout le monde jouait durant les LAN party.

Il inspira de nombreux FPS. Jusqu'à la sortie de Quake en 1996, lorsqu'on parlait d'un nouveau FPS, le terme utilisé était un "Doom-like".

Le joueur contrôlait un soldat solitaire participant à une opération spatiale marine. En raison de son opposition à l’ordre de son capitaine, il avait été envoyé sur la lune de Mars, où il devait vaincre d'affreuses créatures à l'aide  d'un arsenal d'armes dont la plus emblématique est le fusil de chasse. Doom se composait de niveaux complexes dans une atmosphère sombre.

Doom Ultimate Dreamcast.jpg
Doom Dreamcast main menu.jpg
Doom Windows Ce Dreamcast.jpg

Quelques différences

Doom Différences.png
Doom VMU Dreamcast.jpg

Particularités de Doom Dreamcast 2000 :

Ce portage Dreamcast non officiel de Doom est ce que l'on pourrait appeler "un port original de Doom sur la console de Sega". Il a été programmé sur un kit de développement Dreamcast Katana avec Windows Ce. La dernière modification du code source date du 27 septembre 2000.

C'est en quelque sorte le Doom qui aurait pu sortir durant la commercialisation de la Dreamcast, entre 1998 et 2001. Bien sûr, le jeu aurait été pauffiné pour s'adapter à cette génération de consoles.

Il y a beaucoup de modifications qui ont été apportée à cette version Dreamcast. Elles ne sont pas forcément perceptibles en jeu, par exemple :

  • La touche Y, qui sert normalement à ouvrir la carte des niveaux, permet de changer rapidement d'arme. La maniabilité est changée,  plus intuitive et plus agréable contrairement à d'autre portages de Doom Dreamcast.

  • Le jeu est compatible avec une manette, la souris, le clavier et le rumble pack. L'icône Doom apparaît sur la VMU. La sauvegarde demande 60 blocs de libres sur la carte mémoire. Malheureusement, celle-ci ne charge pas.

  • En ouvrant le couvercle de la console durant une partie, le jeu s'arrêtera et reviendra sur le menu principal de la Dreamcast. (à confirmer)

  • Le mode online serait présent. Avec du travail, il serait possible de le rendre fonctionnel, à voir si ça en vaut la peine.

Le jeu semble stable, le framerate semble correct. Il y a quelques crashs. Sur émulateur, notamment Flycast, DCDoom peut démarrer sur un écran noir avec la musique uniquement. Il suffit juste de relancer le jeu. Au démarrage, il faut attendre un petit moment avant de voir apparaître l'écran titre. Comme il n'y a pas d'écran de loading, celui-ci est remplacé par une fenêtre noire. Il faute  être patient.

Vous pouvez  télécharger Doom Dreamcast ci-dessous, il comprend un CDI  pour graver votre jeu ainsi que le  GDI :

DCDoom Dreamcast (GDI/CDI)

Vous trouverez le code source en parcourant ce lien :

DCDoom code source

doom ultimate FRONT.jpg
doom ultimate BACK.png

Cover Homemade de Doom Dreamcast à télécharger :

DCDoom  Homemade cover

  • Téléchargez l'archive contenant  la cover homemade de Doom Dreamcast

  • Ouvrez l'image (en PNG) voulue et imprimez là, c'est au bon format.

Important :

C'était une preuve technique de concept, ce n'était pas prévu pour une sortie. Ce jeu a été réalisé sur un Kit de Développement Katana Dreamcast durant l'année 2000.

Remerciements :